Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EVA

☆♥☆ « Mohamet » Compte rendu par Thomas Sugrue ☆♥☆

28 Mars 2016 , Rédigé par Noureddine NATOURI Publié dans #Qualité de Vie

☆♥☆ « Mohamet » Compte rendu par Thomas Sugrue  ☆♥☆

Thomas Sugrue, Historien américain,

Mahomet était prophète, mais il ne fit jamais de miracles. Il n'était pas un mystique ; il n'avait pas fait d'études spéciales ; il ne se révéla publiquement qu'à l'âge de 40 ans. Lorsqu'il se présenta comme le messager de Dieu, porteur de la Parole et de la vraie religion, il fut ridiculisé et traité de fou. Les enfants lui faisaient des crocs en jambe et les femmes lui jetaient des ordures. Il fut banni de sa ville natale, la Mecque, et ses fidèles, dépouillés de leurs biens, le suivirent dans le désert.
Après avoir prêché 10 ans, il ne récoltait qu'exil, pauvreté et moquerie. Cependant, avant que 10 autres années ne se fussent écoulées, il était le grand maître de toute l'Arabie, le gouverneur de la Mecque et le chef d'une religion nouvelle qui allait se répandre du Danube aux Pyrénées jusqu'à ce que s'émoussât l'élan qu'il lui avait donné et qui tenait au pouvoir des mots, à l'efficacité de la prière, à l'intimité de l'homme avec Dieu.
Mahomet était issu d'une famille de la Mecque, capitale du négoce, carrefour de routes mais cité malsaine dont les enfants, souvent confiés à des Bédouins, partageaient la vie des nomades qui les nourrissaient. C'est ainsi que Mahomet, après avoir gardé les moutons, devint chef-caravanier pour le compte d'une riche veuve qui l'épousa quand il eut 28 ans. Il fit ainsi de nombreux voyages ce qui lui permit d'acquérir une connaissance approfondie des hommes.
Mahomet avait remarqué que le christianisme s'appauvrissait en perdant son unité.
Pendant les 12 années qui suivirent son mariage avec Khadija, Mahomet vécut en riche, sage et respectable marchand. Puis il partit pour le désert, en revint avec le premier verset du Coran et dit à Khadija que l'archange Gabriel lui était apparu et l'avait appelé le messager de Dieu. Ce qui ressemble le plus à un miracle dans la vie de Mahomet, c'est bien le Coran, la parole de Dieu. Jamais ce voyageur, ce négociant, n'avait manifesté le moindre don pour la poésie ou l'éloquence. Or, les
versets du Coran, tels qu'il les reçut et les donna à ses fidèles, étaient l'oeuvre d'un poète.
Pour les Arabes, le don des mots est magistral. De plus, le coran disait que tous les hommes étaient égaux devant Dieu et que l'Islam devait créer un État démocratique. Cette hérésie politique et le désir de Mahomet de détruire les 360 idoles de la Casbah furent à l'origine de son exil. Les tribus du désert venaient à la Mecque adorer les idoles, entretenant ainsi la prospérité du commerce. C'est pourquoi les hommes d'affaires de la Mecque se liguèrent contre Mahomet qui avait été un des leurs. Il se retira dans le désert pour demander la miséricorde de Dieu sur le monde.
L'Islam commençait sa montée. Du désert jaillit une flamme qui ne s'éteindrait pas ; une armée démocratique se levait comme un seul homme, prête à affronter la mort.
Mahomet avait invité les juifs et les chrétiens à se joindre à lui, il demandait à tous ceux qui croyaient en un seul Dieu de se réunir, dans une même foi. Si les juifs et les chrétiens avaient accepté sa proposition, l'Islam aurait conquis le monde entier.
Lorsque les armées du prophète entrèrent dans Jérusalem, les membres des autres confessions eurent la vie sauve.
Lorsque les Croisés prirent la ville, des siècles plus tard, ils n'épargnèrent pas un homme, pas une femme, pas un enfant de religion musulmane. Toutefois, les chrétiens acceptèrent des musulmans une idée : celle de l'université, le lieu d'où rayonne le savoir.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article